Brave : le navigateur qui aide à financer la création de contenu

Réussir là où Apple, Google, Microsoft et Mozilla ont échoué, c’est l’ambition d’un nouvel acteur sur le marché des navigateurs web. Il se nomme Brave Software. Le président directeur général est Brendan Eich, le cofondateur de la Mozilla Foundation et inventeur du langue de programmation JavaScript.

Après son départ de Mozilla en 2016, Brendan Eich réalise une levée de fonds de 7 millions de dollars de capitaux privés. L’année suivante, il récolte 35 millions de dollars en monnaies cryptographiques, en trente secondes. Le navigateur connait un essor rapide. En septembre 2019, le nombre de téléchargements du logiciel a dépassé celui de Mozilla Firefox, au Japon.

Outre qu’il est libre de droit et gratuit, le navigateur Brave intègre des services qui le distinguent de ses prédécesseurs. Il est contient un bloqueur publicitaire intégré, un système de innovant de rémunération et il utilise la technologie de la blockchain Ethereum.

Le blocage de la publicité

Le navigateur Brave contient un bloqueur de publicités de façon native. Contrairement aux autres navigateurs, il n’est point besoin d’installer une application supplémentaire. Il vient avec des mécanismes de protection contre les outils de suivi et les logiciels intrusifs. Ce qui améliore ses performances et le rende plus rapide que ses concurrents. Brave offrirait une navigation plus rapide de l’ordre de 40% que son adversaire Google Chrome sur un ordinateur de bureau.

La régie publicitaire

En avril 2019, Brave lance sa propre régie publicitaire. Le principe de fonctionnement de Brave Ads repose sur deux idées importantes : le respect de la vie privé et le consentement de l’usager. Pour le rendre opérationnel, l’utilisateur doit au préalable activer les notifications publicitaires sur son navigateur.

Les mécanismes de récompense

Lancé en 2018, Brave Rewards permet aux utilisateurs de récompenser les éditeurs de sites de leur choix. Le dispositif fonctionne grâce à un jeton nommé le Basic Attention Token (BAT). En fait, c’est la cryptomonnaie de l’écosystème Brave. Cette devises sert à financer la création de contenus sur l’internet. Elle est introduite sur le site d’échanges Kraken le 22 août 2019. La cotation du BAT se situe aux alentours de 0,20 d’Euros sur les marchés.

Ce qui change en octobre 2019

La version 0.69.132 apporte des d’améliorations majeurs pour les utilisateurs. Pour la première fois, Brave comporte un permet d’utiliser des portefeuilles cryptographiques. Cela rend possible des opérations interbancaires ou des achats en ligne. La blockchain garantit la sécurisation et l’anonymisation des transactions financières.

Comment connecter un portefeuille physique ?

L’utilisateur peut utiliser son propre portefeuille numérique. Pour cela, il faut le connecter au port USB de son ordinateur. Ensuite, une procédure d’authentification se déroule. Le service bancaire est accessible via le navigateur. Les données sont chiffrées durant l’opération par le protocole Ethereum. Le prend en charge les portefeuilles des marques Ledger et Trezor.

Comment créer un portefeuille virtuel ?

Pour bénéficier du portefeuille virtuel, l’utilisateur doit créer et valider un compte bancaire personnel sur le site d’un prestataire financier : Uphold. La création du compte et sa mise en service sont gratuites. Le prestataire prélève des agios assez réduits en BAT.